Balades de deux heures en gyropode

L’Ascension du Puy de la Tuile

Le Puy de la Tuile est un des sites touristiques incontournables à découvrir, si vous êtes de passage en Aubrac. C’est un circuit très prisé des randonneurs, pour sa diversité botanique, son sommet avec un panorama à 360°, ainsi que ses sentiers de bonne qualité. Cette zone protégée, culminant à 1285 mètres, offre un point de vue magnifique sur deux régions (Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie) et cinq départements (Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Aveyron et Lozère). Une table d’orientation, dessinée par les collégiens de Chaudes-Aigues, est présente pour tout nous apprendre sur ce qui nous entoure. En vous proposant cette promenade en gyropode, je me suis donné comme mission de mettre à la portée de tous cette petite aventure, je m’explique: 250 mètres de dénivelé, sur environ 4000 mètres de montée, c’est ce qui vous attend si vous voulez atteindre le sommet du Puy. Or, soyons honnêtes, nous n’en sommes pas tous capables et mes véhicules électriques sont d’excellents outils pour y parvenir. Alors, que vous soyez sportif, ou pas du tout, grimper le Puy-de-la-Tuile en gyropode c’est du jamais vu, mais qu’est-ce qui va vous séduire le plus? Le point de vue magnifique ou la chevauchée technologique?

Rendez-vous près de la mairie des Deux-Verges. À 4 kms de Chaudes-Aigues, en direction de Rodez, tournez à gauche vers La Valette, Les Deux-Verges, puis roulez tout droit sur 4 kms.

De Chaudes-Aigues au Château de Montvallat

Le Château de Montvallat, notre but à atteindre, est beaucoup plus discret que celui du Couffour, car il n’est pas visible du Bourg, mais il mérite néanmoins le détour, ou plutôt « la grimpette ». Mais c’est surtout à l’environnement de ce quadrilatère, fortifié au XVIIème siècle, que nous nous intéresserons. Une fois les ruelles de Chaudes-Aigues traversées, nous nous engagerons sur des chemins quelques peu escarpés, avec parfois un degré d’inclinaison dépassant les 10%. Par rapport aux autres circuits que je vous propose, on monte d’un cran. Le parcours proposé est plus technique, car juché de difficultés, mais si vous avez déjà pratiqué le gyropode, vous les franchirez sans problème. D’ailleurs ces véhicules électriques sont tout terrain et donc parfaitement adaptés à ce genre de voies. Je vous rassure, les difficultés s’estompent au fur et à mesure de l’ascension, mais sont là pour nous rappeler que tout se mérite car la récompense se trouve au sommet. Encore quelques centaines de mètres sur des chemins beaucoup plus faciles, et la vue qui se dégage progressivement sur la grandeur de ces paysages. Et voilà le cadeau, une vue époustouflante et imprenable sur le Plomb du Cantal, notre plus haut mont qui culmine à 1855 mètres… On en a presque oublié le but de ce périple, le château de Montvallat. Regardez, le voilà…

Rendez-vous au parc de loisirs de Chaudes-Aigues, près de la piscine municipale